Blog

Actualité, Fidensio News Quand les grèves SNCF jouent en faveur du bien-être des salariés

Et oui… vous allez encore entendre parler de la grève SNCF, mais cette fois-ci c’est pour souligner son impact positif sur le bien-être et la qualité de vie au travail des salariés d’entreprise.

Ce fameux mardi 3 avril, tout premier jour de ce mouvement de grève inédit, les syndicats des cheminots de la SNCF appellent les salariés à cesser de travailler à raison de deux jours par semaine tous les cinq jours et ce jusqu’au 28 juin. De quoi potentiellement perturber le trafic pendant trois mois.

 

Enjeu majeur des employés : le temps de transport pour se rendre sur son lieu de travail

Aujourd’hui, la source première du problème touchant l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle des français est de très loin le temps accordé dans les transports en commun à savoir les trajets régulièrement effectués par les salariés pour aller au travail.

À cause des grèves, ce problème peut aussi devenir une source d’inquiétude pour les entreprises car leurs employés risquent d’être non seulement en retard ou absent mais aussi plus fatigués, moins motivés, moins efficaces et donc à terme moins productifs.

En vue des 3 mois à venir promettant une importante perturbation du tarif ferroviaire, il serait judicieux de prendre des mesures et d’appliquer des solutions à mettre en place pour être le moins possible impacté par ce mouvement gréviste.

Les solutions misent en place pour faire face à cet enjeu qui devient de plus en plus préoccupant avec les grèves SNCF

Plusieurs solutions peuvent être organisés dans le but de faire face aux perturbations du trafic des TGV liées à la grève des cheminots.

Dans un contexte où les entreprises sont conscientes de l’importance de la santé et la qualité de vie au travail de leurs salariés, nous pouvons mettre en avant trois solutions : la prise de congés, le télétravail et la flexibilité des horaires et des heures de travail.

La prise de congés

En période de grèves comme celles-ci, c’est peut-être et sûrement le bon moment de poser ses jours de RTT ou ses jours de congés payés, d’autant plus que ces jours doivent être soldés, dans la grande majorité des entreprises, avant fin mai. Très important : il faut prévenir l’employeur en amont.

Le télétravail

Meilleure conciliation des temps de vie, gain de temps dans les transports grâce aux réductions des trajets, amélioration de l’efficacité et de la productivité : Qui n’a jamais entendu parler du télétravail ? Ce dispositif est très en vogue à travers le monde et s’est même installé dans les entreprises françaises.

Selon une enquête établie sur 20 entreprises et dirigée par le cabinet LBMG Worklab, il a été relevé qu’il y aurait au moins 12% de télétravailleurs en France. À savoir aussi que depuis 2006 il y aurait plus de 2 millions d’employés qui cherchent à promouvoir cette pratique auprès des employeurs. Ils sont d’ailleurs 81% à considérer que le télétravail réduit le stress lié aux transports, 90% à considérer que le télétravail améliore leur qualité de vie au travail mais également 77% à considérer que le télétravail augmente leur productivité.

« La solution pour contourner les perturbations de trafic causées par la grève des agents de la SNCF et de la RATP ? Le télétravail, » insiste Muriel Pénicaud, ministre du Travail. En effet, cette absence de trajet amène le salarié à être plus efficace et productif. Qui plus est, le fait d’être en télétravail permet de mieux gérer le quotidien.

La flexibilité des horaires

Il est conseillé aux salariés de prévoir un aménagement dans leur organisation internet afin de minimiser son temps dans les transports en communs, impactés par les grèves SNCF. Un ajustement au niveau des horaires de réunions ou encore des déplacements chez les clients permettrait d’anticiper les éventuels problèmes qui pourront être causé par une non flexibilité des heures de travail.

Et puis, grâce à la flexibilité, les gens consacrent plus de temps à leurs familles et à leurs passions. Cela leur permet d’avoir un train de vie tranquille et sans stress.

LIRE AUSSI > Rencontre avec Fanny Walter : le métier du Chief Happiness Officer

Auteur

Sign up for our newsletter to stay up to
date with tech news!